Isabelle

affiche isabelle webSpectacle pour tout public – En tournée

A partir de 10 ans

Durée : 1h40

Jauge : jusqu’à 450 personnes

Création : Janvier 2006

Mise en scène : Mehdi Benabdelouhab

Assistante de mise en scène : Valeria Emanuele

Régie lumière : Gabriel Bosc

Costumes : Christian Coulomb

Masques et tréteau : Andrea Cavarra

Avec : Pascale Barandon, Mehdi Benabdelouhab, Valeria Emanuele, Gregory Nardella, Pierre-Luc Scotto

 

“C’est un spectacle truculent, constamment inventif avec les moyens du bord : corps agiles, masques, marionnettes, ombres chinoises… C’est bien dans l’esprit de Dario Fo qui a visiblement pris un vif plaisir à se voir traiter de la sorte selon sa pente naturelle.“ Muriel Steinmetz, L’Humanité

La pièce

Dans Isabelle, trois caravelles et un charlatan (1963), l’auteur italien Dario Fo, prix Nobel de Littérature 19971, traite d’une époque tragique, pendant laquelle règnent censure meurtrière et désir de conquête, mais l’allie à la farce historique, avec un Christophe Colomb menteur et charlatan et un duo royal explosif et sarcastique.

La trame

L’action débute en 1516, dans l’Espagne de l’Inquisition. Un comédien est accusé d’hérésie pour avoir joué une pièce de théâtre officiellement interdite, qui relate l’histoire de Christophe Colomb. L’échafaud et la potence attendent donc l’hérésiarque. Mais avant que le bourreau n’accomplisse son travail devant le peuple, une grâce est concédée à l’acteur : celle de jouer une dernière fois sa pièce, sur l’échafaud. L’ordre est accepté ; le comédien réunit ainsi sa troupe et commence à jouer, projetant le spectateur 30 ans auparavant, en 1486, sous le règne de la Reine Isabelle de Castille. Pendant cette ultime représentation, du temps est gagné sur la mise en exécution de la sentence, faisant naître un espoir : celui que le roi ordonne la grâce…

Le projet

Mettre en scène un texte contemporain où le comique grinçant et le tragique méditerranéen cohabiteraient afin d’offrir une atmosphère fellinienne était le nouveau défi de Mehdi Benabdelouhab. Cette œuvre de Dario Fo correspondait à ses recherches : des personnages hauts en couleur, un théâtre de tréteau demandant une énergie de Commedia dell’Arte, une poésie reposant sur l’espérance et la liberté…

Si les mythes de la liberté et du voyage sont des éléments dominants de la pièce, les sujets évoqués sont totalement d’actualité : guerre de spoliation envers les Arabes et les Juifs, quête de nouveaux territoires, censure et peine de mort… La pièce traite également du théâtre et de l’engagement artistique.

Grâce à l’habilité qu’a l’auteur à dénoncer le vice humain avec humour, l’œuvre de Dario Fo confronte l’homme à ses pires défauts, tout en lui permettant d’en rire.

“On s’amuse énormément, on rit et l’on est amené à réfléchir. N’est-ce pas là l’essence même du théâtre ? “ Jean-Michel Collet, L’Indépendant

Mehdi Benabdelouhab désirait de mettre en scène un texte contemporain où le comique grinçant et le tragique méditerranéen cohabiteraient afin d’offrir une atmosphère fellinienne. La pièce Isabelle, trois caravelles et un charlatan de Dario Fo a attiré toute son attention, grâce aux personnages hauts en couleur, au théâtre de tréteau demandant une énergie de Commedia dell’Arte, une poésie reposant sur l’espérance et la liberté.

Il s’agît à la fois d’une farce historique avec un Christophe Colomb magouilleur, menteur et charlatan et d’un récit d’une époque tragique avec sa censure meurtrière, son racisme et son désir de conquête. Le mythe de la liberté et le voyage sont également des éléments très importants dans cette pièce.

Les sujets évoqués sont d’une extrême actualité : guerre de spoliation envers les Arabes et les Juifs, quête de nouveaux territoires, censure et peine de mort.

La vision de l’homme, avec ses rêves et ses illusions, assure à la pièce un univers particulier rempli de poésie, accentué par des personnages grotesques et cruels assoiffés de pouvoir et de découverte garantissant ainsi le tragi-comique de l’histoire.

La morale y est malmenée, le comique transformé en arme redoutable : un roi avide de pouvoir et de richesses collectionnant les conquêtes territoriales, une inquisition cruelle et sans pitié, un protagoniste menteur et insolent. La pièce nous met face à nos pires défauts tout en nous permettant d’en rire, car son succès réside dans l’habileté qu’a l’auteur à dénoncer le vice humain avec humour.

 

La mise en scène

La mise en scène sobre évite les artifices, la création reposant sur les textes et la sincérité des personnages. Les contenus historiques et politiques de la pièce se suffisant à eux-mêmes, le metteur en scène a choisi de ne pas les illustrer. Le travail sur l’espace scénique de cet univers à la fois historique et grotesque, liant deux époques, se décompose en deux parties symboliques : un tréteau multifonctionnel et son espace périphérique. L’utilisation des masques de la Commedia dell’Arte pour certains personnages participe à leur bouffonnerie. Le jeu burlesque des comédiens, l’expression des sentiments tragi-comiques sont utilisés comme armes artistiques car effectivement, derrière chaque œuvre de Dario Fo, se cachent une révolte, une soif de liberté. Isabelle, trois caravelles et un charlatan en est l’illustration.

Lettre de Dario Fo, auteur de la pièce, à la Compagnie Les Têtes de Bois

Le 17 novembre 2006, la compagnie reçoit la visite de Dario Fo, prix Nobel de littérature 1997, au Théâtre Jean Vilar de Montpellier, pour assister à la représentation de sa pièce, Isabelle, trois caravelles et un charlatan. De retour en Italie, il a adressé cette lettre aux Têtes de Bois…

Chers amis,
Je tiens à tous vous féliciter : les comédiens, les techniciens, le metteur en scène, le scénographe et les musiciens. Il ne nous arrive pas souvent d’assister à une de nos pièces et de nous retrouver autant impliqués dès la première entrée en scène jusqu’au salut final.
J’ai toujours déclaré qu’un texte devait être vécu et qu’il fallait chaque fois introduire un nouveau langage, un nouveau rythme et un nouveau style, en cherchant toujours à respecter les idées politiques et morales de l’auteur. Ce n’est pas une opération facile : très souvent, dans la fougue créative, les compagnies qui montent des pièces d’auteur, devenues même historiques, réalisent une espèce de jeu de massacre où le langage et la créativité sont littéralement trahis.Vous, au contraire, vous avez démontré un réel respect pour le métier de comédien. Vous avez réussi, avec un nombre limité d’interprètes, à représenter une comédie satirique qui nécessitait la présence de treize comédiens et, miracle ! Le travail reste sur pied à la perfection : on s’amuse et le message de l’auteur passe.
Je vous embrasse, ainsi que Franca, et je vous félicite encore pour votre talent et votre intelligence.
Au revoir et à bientôt.
Dario et Franca.

 

  • Isabelle, trois caravelles et un charlatan
  • Isabelle, trois caravelles et un charlatan
  • Isabelle, trois caravelles et un charlatan
  • Isabelle, trois caravelles et un charlatan
  • Isabelle, trois caravelles et un charlatan
  • Isabelle, trois caravelles et un charlatan
  • Isabelle, trois caravelles et un charlatan
  • Isabelle, trois caravelles et un charlatan

Fiche technique

Le spectacle peut s’adapter à des conditions techniques plus restreintes. N’hésitez pas à contacter le régisseur :
Gabriel Bosc – Tél : 06 75 76 66 07 – Email : gaby.regie[at]hotmail.fr

Personnel de tournée

  • 5 comédiens et 1 régisseur

Personnel et temps nécessaire au montage

  • 1 régisseur lumière, 1 électricien, 1 régisseur son.
  • Le montage s’effectue la veille en 3 services de 4h. Un pré-montage est souhaitable. Le 3e service est consacré aux répétitions.

Transport du décor

  • 1 camion de 14m3.
  • Prévoir l’accès à quai disponible pour le jour du déchargement et du rechargement ainsi que le stationnement pour la totalité de notre séjour.

Plateau

  • Ouverture au cadre : 9 m minimum
  • Profondeur : 8 m minimum
  • Hauteur sous grill : 4,5m minimum

Son et Lumière

Pour les régies Son et Lumière, demandez notre fiche technique détaillée.
La régie son et la régie lumière seront impérativement l’une à côté de l’autre, elles sont manipulées par 1 seule personne.

 

Presse

Article Humanité Isabelle